Crédits d’impôts

L’objectif de cette règlementation s’inscrit dans le long terme. Il s’agit, en effet, de réduire de 40 % et sur 15 ans, la consommation énergétique des bâtiments, c’est-à-dire de diviser par 4 ou 5 les émissions de gaz à effet de serres d’ici 2050.

La règlementation définit les valeurs de résistance thermique de l’ensemble de l’habitation et des fenêtres. Cette résistance est exprimée par une valeur qui est le coefficient Uw. Plus cette valeur est petite, plus la fenêtre est isolante.
Le respect de cette réglementation est obligatoire pour tous les permis de construire déposés à partir du 1er septembre 2006.

Pour la rénovation, des dispositions ont été prises pour favoriser l’installation de menuiserie isolante.


Une économie d’énergie et les aides à la rénovation

L’installation de matériaux d’isolation thermique sur une résidence principale achevée depuis plus de 2 ans vous permettra désormais d’obtenir un crédit d’impôt à hauteur de 30 %.

Ce crédit d’impôt s’applique au prix des équipements et des matériaux figurant sur la facture de l’entreprise ayant réalisé les travaux, hors main d’œuvre.
Pour une même résidence, le montant des dépenses pris en compte atteint la somme de 16 000 Euros pour un couple marié ou lié par un PACS soumis à imposition commune.
Cette somme est majorée de 400 Euros par enfant à charge.

Les non imposables s’y retrouvent aussi
La démarche administrative est très simple et le crédit d’impôt est accordé quel que soit le niveau d’imposition.
Si vous n’êtes pas imposable, vous bénéficierez d’une aide financière directement versée par chèque de l’administration fiscale.

Des aides publiques complémentaires
De nombreux partenaires publics (conseils régionaux, conseils généraux, communes, ANAH…) proposent des aides complémentaires au crédit d’impôt.

http://renovation-info-service.gouv.fr/mes-aides-financieres

Les commentaires sont clos.